Concertation ARENA 92 : téléchargez ici le dossier de concertation.

Foire aux questions

Q1 Pourquoi un nouveau stade et pour qui ?

Soucieux de se maintenir au sein de l'élite et d'avoir une progression constante, le club Racing Métro 92 souhaite se doter d'un équipement lui permettant de justifier ses ambitions sur la scène nationale à court terme et sur la scène européenne à moyen long terme. Ce stade multifonctionnel n'a pas uniquement vocation à accueillir les 13 matchs du TOP 14, les matchs de coupe d'Europe et les matchs amicaux, mais également des compétitions d'autres sports collectifs (football, rugby, football américain), des compétitions indoor sur des aires de jeux réduites (de type Basket-ball, Handball, Tennis, Hockey sur Glace…), des concerts, spectacles vivants et « family show », des spectacles divers (comédie musicale, spectacle de danse…)… Le nombre de spectateurs pourra varier de 10 000 à 40 000 places selon le type de manifestations. L'ARENA pourra également accueillir des activités de congrès, séminaires, conférences.

Q2 N'y a-t-il pas déjà une offre suffisante de stades et de salles de spectacles ?

La France présente un déficit important pour les salles couvertes de cette capacité, par rapport à l'offre offerte par nos voisins européens (Allemagne et Grande-Bretagne principalement).


Ce type de structure multifonctionnelle présentant une grande polyvalence (pouvant être ouverte ou fermée, accueillir un nombre de spectateurs variant de 10 000 à 40 000, et des événements culturels et sportifs très divers) ne présente pas d'autre équivalent en France que le grand stade de Lille (dont le permis de construire vient d'être signé).

Q3 Quelle est la localisation exacte du projet?

Le projet s'étale sur environ 3 Ha sur le site du Stade des Bouvets et ses alentours, entre les Terrasses de Seine-Arche et l'Arche de La Défense, sur le territoire de la Ville de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.


L'axe historique de Le Nôtre est ponctué par de nombreux monuments, la Cour Napoléon, l'arc de triomphe du carrousel, le jardin des Tuileries, l'Obélisque de la place de la Concorde, l'Arc de Triomphe de l'Étoile et la Grande Arche.


L'ARENA 92 a pour volonté de s'inscrire dans cette lignée et le choix des architectes fera l'objet d'un concours international dont l'objectif est de voir développée une architecture exceptionnelle, ayant l'ambition affichée d' « être identifiée au premier coup d'œil, au même titre qu'un monument. »

Q4 Quelles seront les activités de l'ARENA 92 ?

L'Aréna 92 a pour objectif d'être un équipement sportif et culturel à destination du grand public.


Elle sera majoritairement utilisée par le club de Rugby Racing Métro 92. Sa construction sera accompagnée d'un programme immobilier (35 000 m2 de surface utile) composé principalement de locaux tertiaires. Ils occuperont les espaces libres sous et à l'arrière des gradins et habilleront les façades de l'ARENA 92. Elle comportera également en son sein un restaurant haut de gamme et des boutiques, accessibles au public même en dehors des évènements organisés dans l'enceinte de l'Aréna.


Une activité de 5000m² de type « centre de remise en forme » sera également prévue.

Q5 Quelle sera la fréquentation du site et le nombre d'événements accueillis ?

Q6 Comment l'intérieur de l'ARENA 92 sera-t-il organisé pour offrir une telle diversité ?

Les gradins s'organiseront sur 3 niveaux, sauf la façade nord qui ne disposera a priori que de 2 niveaux :


  • La volée basse accueillera la majorité des spectateurs (environ 2/3) : grand public, sièges affaires, protocolaires.
  • Le niveau intermédiaire accueillera uniquement les places loges et des sièges affaires qui seront disposés sur l‘ensemble de l'Aréna. Seule la façade nord ne disposera pas de places loges. Cette façade disposera à ce niveau de sièges identiques à ceux de la volée basse.

Les balcons (environ 1/3 des places) seront sur 3 façades de l'Aréna, seule la façade nord ne disposera pas de balcons. Ils accueilleront le grand public.


Tour à tour, l'aire centrale deviendra une aire de jeu pour les pratiques sportives, une aire aménagée pour des spectacles occupant la totalité de l'espace (moto-cross…), un espace scénique pour partie, un parterre pour des spectateurs assis ou debouts…


Pour assurer cette polyvalence, l'aire centrale de l'ARENA sera une pelouse synthétique réalisée, exploitée et contrôlée dans le strict respect des prescriptions édictées par l'I.R.B. L'Aréna sera une enceinte couverte, cependant elle disposera d'une toiture mobile au-dessus de l'aire centrale qui sera ouverte notamment pendant les matchs de rugby.


La surface découverte correspondra strictement à l'aire de jeu de Rugby soit 120*68 m. Selon les configurations, l'espace scénique pourra se déplacer sur l'axe longitudinal de l'aire centrale afin de pouvoir s'adapter à l'affluence du spectacle. Hors spectacle, un espace de rangement suffisamment dimensionné permettra d'entreposer la scène et tout le matériel annexe qu'elle nécessite pour son installation. La modularité de l'ARENA impose de prévoir des gradins mobiles pour d'une part, développer différentes configurations de terrains selon l'événement sportif qu'elle accueille, et d'autre part, disposer d'une voirie lourde autour de l'aire centrale en configuration spectacle pour circuler sans abîmer l'aire de jeu.


Pour cela, les 6 premiers rangs de gradins de la volée basse seront rétractables ce qui permettra à l'ARENA de créer une voie minimale de 4,8m de large tout autour de l'aire centrale.


Dans la partie Nord de l'ARENA, cette modularité pourra être encore plus importante de façon à pouvoir reculer au maximum l'espace scénique dans la limite du positionnement des bureaux situés sur la façade nord.


Par ailleurs, les tribunes de la façade sud pourraient être entièrement escamotables afin de bénéficier d'une évacuation importante au niveau de la pelouse en configuration concert.

Q7 Combien coûtera l'ARENA 92 et comment sera t-elle financée ? Quelle est l'implication des collectivités dans le choix du site et le financement ?

Les investissements pour l'ARENA 92 seront de l'ordre de 250 à 300 millions d'euros.

Le projet Aréna 92 est une opération d'initiative privée sous Maîtrise d'ouvrage privée d'Ovalto Investissement. Ce financement privé est sans risque pour la collectivité, puisqu'il couvre l'intégralité de l'investissement et les risques d'exploitation et de production.


Les villes de Nanterre et Puteaux, l'EPASA (Etablissement Public d'Aménagement Seine-Arche), et le Conseil Général des Hauts-de-Seine sont intéressés au projet et sont associés à sa mise en œuvre :


Le club est parrainé par le Conseil Général des Hauts de Seine. C'est donc dans ce département que devait naturellement s'implanter le nouveau temple du rugby alto-séquanais, sur un site bien desservi par les transports en commun, c'est-à-dire disposant au minimum d'une ligne de RER à proximité (800 mètres à parcourir étant la norme maximum admise). Dans ce contexte, les sites possibles n'étaient pas nombreux et les promoteurs du projet se sont naturellement arrêtés sur celui des Bouvets, sur la commune de Nanterre, à proximité immédiate des transports en commun desservant Nanterre Préfecture et La Défense.


La Ville de Puteaux est propriétaire de la majeure partie des terrains, elle devra, après déclassement, les mettre à disposition aux termes d'un bail à construction de très longue durée (99 ans).


Des aménagements sur d'autres sites seront proposés à la Ville de Puteaux, en compensation de la perte d'utilisation des terrains sportifs du site des Bouvets.


L'EPASA doit prendre en charge un certain nombre de travaux d'aménagement nécessaires au fonctionnement du stade et céder les charges foncières pour le programme de bureaux.


La Ville de Nanterre, territoire d'implantation du stade, porte la révision du Plan Local d'Urbanisme, l'enquête publique liée au permis de construire.


Les partenaires sont conscients que la réussite du projet nécessite de parvenir à développer de la transversalité dans et entre les structures. Les partenaires ont identifié les différentes actions et procédures à mettre en œuvre par chacun d'eux, dans leur domaine de compétences, pour la réalisation du projet. Ces différentes actions privées et publiques devront être mises en synergie pour aboutir à un travail coordonné et efficace.

Q8 Quelles seront les principales retombées de ce projet ?

Les retombées attendues sont tant urbaines, qu'humaines et économiques. En effet, l'Aréna viendra diversifier les fonctions du secteur, en créant un pôle d'animation sur une zone jusqu'ici marginalisée, et jouer le rôle de rotule urbaine entre les projets des Terrasses de Seine-Arche et La Défense. D'un point de vue économique, on estime à un peu moins de 300 millions d'euros les retombées économiques avec près de 3 000 emplois (permanents et intermittents) créés.

Q9 Comment sera choisi le concepteur ? Quel est le planning général de réalisation de l'ARENA ?

L'axe historique de Le Nôtre est ponctué par de nombreux monuments, la Cour Napoléon, l'arc de Triomphe, le jardin des Tuileries, l'Obélisque de la place de la Concorde, l'Arc de triomphe de l'Étoile et la Grande Arche.


L'ARENA 92 a pour volonté de s'inscrire dans la lignée de l'axe historique de Le Nôtre, ponctué de nombreux monuments. Le choix des architectes fera l'objet d'un concours international dont l'objectif est de voir développée une architecture exceptionnelle.


La phase de concours des architectes s'étendra d'avril à juin 2010. Pour présenter leur candidature, les architectes devront justifier de références d'au moins 20 millions d'euros, dans le domaine des équipements sportifs et/ou culturels. Le jury de choix sera composé d'élus et de représentants de la maîtrise d'ouvrage. 3 co-lauréats architectes seront retenus par ce jury. Associés à des bureaux d'études techniques, économistes, concepteurs lumières, acousticiens… ils formeront 3 groupements pluridisciplinaires qui prendront part à une phase de dialogue compétitif s'étendant sur 6 mois. A l'issue de celle-ci, un unique groupement sera retenu (début 2011). Les études de conception seront finalisées durant un trimestre. Les travaux pourront commencer au dernier trimestre 2011, après les études d'exécution et une période de préparation de 2 mois. La durée des travaux est estimée à 2 ans. ARENA 92 devrait donc pouvoir être inaugurée fin 2013.

Q10 Comment seront traitées les questions environnementales ?

Le Projet ARENA 92 a fait des enjeux environnementaux un enjeu stratégique


OVALTO Investissement, la Ville de Nanterre et l'EPASA souhaitent que leurs projets (tant l'ARENA 92 que les aménagements de l'ensemble de la zone) s'inscrivent dans une démarche de développement durable et de qualité environnementale.


Les objectifs sont d'intégrer l'environnement naturel et urbain dans la conception du bâti et assurer le confort des usagers. Cela se traduira par un maximum de surfaces perméables et d'espaces verts. Les bâtiments se devront d'être accessibles pour tous les usagers (accessibilité PMR).


En terme d'intégration urbaine du bâti, on veillera à la mise en valeur de l'environnement paysager et des vues lointaines. Conformément au cahier des prescriptions environnementales de l'EPASA, le projet ARENA 92 devra obtenir a minima un niveau Haute Performance Energétique en maîtrisant les consommations et en recourant un maximum aux énergies renouvelables.


Plus particulièrement, l'isolation sera marquée par un réel souci de qualité. Chaque bâtiment devra afficher un ratio de recours aux énergies renouvelables par rapport aux besoins énergétiques totaux. Ainsi, les objectifs sont d'assurer 50 % de la production d'eau chaude par des énergies renouvelables et de favoriser l'énergie photovoltaïque pour des usages tels que l'éclairage des parties communes.


Le projet ARENA 92 sera cependant un projet consommateur d'énergie en configuration événementielle. Aussi, une stratégie énergétique est à établir par une certaine sobriété dans les consommations, une efficacité dans les technologies employées (fort rendement) et une utilisation des énergies renouvelables. Les objectifs propres à l'Aréna dépasseront ceux de la Haute Performance Energétique fixés par l'EPASA et seront ceux d'un BBC (Bâtiment Basse Consommation), y compris pour le stade hors périodes d'évènements.


Le projet sera soumis à une charte de chantier vert.


Le projet intègrera la collecte des déchets et le tri sélectif ainsi que des besoins en point d'apport volontaire avec intégration urbaine et paysagère de ces éléments de la vie quotidienne.


Les choix paysagers et les modalités d'entretiens seront optimisés pour limiter la production de déchets ou favoriser des techniques alternatives à l'entretien mécanique ou chimique.

Q11 Comment se fera l'accès au stade ?

L'Aréna 92 saura profiter de la grande accessibilité qu'offrent les quartiers des Terrasses et de La Défense. En effet, la desserte est optimale : transports en commun (Transilien, T2, RER A et ligne 1), véhicules (A14 et D9). L'offre en stationnements est suffisante (capacités des parkings existants de plusieurs milliers de places, sous employées).


Q12 Quelle est la place accordée aux modes de transport non motorisés ?

Dans sa conception, le projet s'attache à favoriser les modes alternatifs à la voiture particulière. L'aménagement proposé s'intègre dans un maillage plus général de circulations douces. Il prolonge la piste cyclable du boulevard Pesaro via les Jardins de l'Arche vers les futurs aménagements du boulevard circulaire de La Défense. Il donne une liaison avec Courbevoie par l'aménagement du prolongement du pont Léonard de Vinci et permet l'accès vers Puteaux et La Défense par la requalification du boulevard Pesaro.


Le site dispose de la proximité d'une excellente desserte en transports en commun avec le RER A, le Transilien, la ligne 1 du métro et le tramway T2.


Concernant la gestion des flux générés par l'ARENA, des études sont en cours et permettront d'apporter toutes les réponses adaptées : répartition modale, gestion des flux supplémentaires et des croisements de flux, mise en place de scenarii correspondant aux différentes configurations d'usage...

Q13 Quelles pourraient être les nuisances sonores causées par le site ?

La position centrale de l'ARENA 92 lui permet d'être largement accessible, mais elle l'oblige également à se préoccuper des impacts sonores importants qu'elle peut engendrer sur le voisinage, notamment lors des rencontres sportives et des concerts.


Le projet s'attachera à obtenir la note 3 de CERQUAL (organisme de certification) en acoustique extérieure et intérieure.


Selon la réglementation du décret n° 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage et modifiant le code de la santé publique, l'équipement bénéficiera d'une isolation acoustique suffisante afin de respecter les réglementations en vigueur et de protéger au maximum les habitations des nuisances sonores.


De plus, l'Aréna devra bénéficier d'une isolation suffisante par rapport aux bureaux afin que ces derniers ne soient pas soumis aux nuisances des différents événements pouvant se dérouler dans l'enceinte.